coeurdelhomme

Le jeudi 15 novembre, dans 150 salles, dans toute la France, a été projeté pour une séance unique ce film tout-à-fait étonnant. A la fois poétique et tragique, mêlant parabole et témoignages, il dit comment des prisons intérieures peuvent s'ouvrir.

 Au cinéma de Provins, une centaine de spectateurs a vu le film, et la moitié a participé à un dialogue après la projection. Il s'agissait moins de faire un débat que de donner un écho. Pour commencer, chacun était invité à dire un mot, le mot qui lui venai à l'esprit ou qu'il avait dans le coeur : impressionnant, violent, touchant, père, pardon, rédemption, libération... Nous avons évoqué aussi quelques images, quelques moments plus marquants : le violon brisé et refait avec le même soin, le déferlement des grandes vagues, la chute verticale du haut des falaises, le repas intemporel et bienheureux, presque eucharistique, le témoignage de la jeune artiste, les larmes qui venaient aux yeux d'un homme faisant mémoire de son relèvement, la douceur du père devenant force surhumaine pour briser le rocher de la prison... 

Pour un public français, ceux qui donnent avec tant d'authenticité leur témoignage sont des inconnus. En revanche ils ont une notoriété aux Etats Unis. Par exemple William Paul Young, qui est l’auteur du best-seller La Cabane (The Shack), Dan Allender, qui est psychothérapeute spécialisé dans la restauration après le traumatisme d’un abus sexuel, Jackie Hill Perry, qui est une artiste de Hip-Hop. Il y a aussi un jeune pasteur témoignant avec humilité et action de grâce ou un couple brisé par l'infidélité, qui après plusieurs années de divorce a pu se retrouver et se remarier.

On peut voir d'autres commentaires et témoignages sur un Forum dédié à ce film : https://lecoeurdelhomme.net. On y trouvera en outre des adresses et des liens pour rejoindre des associations ou des parcours qui peuvent aider des couples en péril ou des personnes victimes d'addictions.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir