neige branguier

Le Foyer de Charité de Combs-la-Ville animait une veillée de prière et une messe de minuit pour le 31 décembre. Après sa fermeture, les paroissiens ont pris le relais et m’ont invité à vivre ce rendez-vous annuel à l’église de Combs. Après quelques années, le temps était peut-être venu de tourner la page. Mais ils ont insisté… J’ai dit oui. Le couvre-feu a dit non. Ils ont répondu : Prions en visioconférence, de 22h30 à minuit. Pourquoi pas ? 
En tout cas une bonne année à tous avec le Seigneur !

Ça y est ! Les catholiques gaulois ont trouvé une nouvelle pomme de discorde et déterré la hache de guerre : pour ou contre la messe en période de confinement ? Je suis impressionné par l’escalade, en quelques jours. L’art de faire d’un débat amical un combat suicidaire. Le débat est légitime, il est même incontournable : comment concilier un droit constitutionnel (la liberté d’exercice du culte public) et un impératif circonstanciel (le contrôle de l’épidémie) ?

coupes

Chartres - La Vierge - Sculptures et vitraux - Etoile Notre DameAu mois de mai, mois de Marie, la communauté Aïn Karem a organisé un « pèlerinage de Chartres » (largement virtuel). Le point de départ est le  MANIFESTE DE CHARTRES 2020. L’idée (plus ou moins empruntée à Charles Péguy) est de déposer aux pieds de la Vierge le monde, notre pays, l’Église. Cela s’accompagne d’un engagement résolu pour une conversion personnelle. Le premier changement souhaitable c’est le mien.

Lien vers le Manifeste

nuages
"Nous appellerons cela l'humanité..."

En ce temps d'anxiété, d'interrogation, de silence, les médias et les réseaux sociaux nous submergent de commentaires. Il y a quelques trésors, et beaucoup de fausse monnaie. 

C'est pourquoi je partage avec joie ce texte d'un prêtre de Bordeaux, Pierre-Alain Lejeune. Un message pertinent, inspirant, et humble, ce qui ne gâte rien. (clic sur l'image)  

Christ miséricordieux
La question se pose d’autant plus que la tradition et même l’obligation (c’est un commandement de l’Église) est de se confesser au minimum du minimum au moins une fois par an. C’est une sorte de nécessité intérieure : je ne peux pas célébrer la mort et la résurrection de mon Seigneur avec un cœur partagé et des péchés qui me collent encore au cœur. À Pâques nous renouvelons notre acte de foi baptismal, mais il est précédé de la triple renonciation : Rejetez-vous le péché ? Tout ce qui conduit au péché ? Satan qui est l’auteur de péché ?

adorat h151C’est la question de la « communion spirituelle » devenue subitement d’actualité.

Voici quelques éclairages sur cette belle démarche. Saint François de Sales : « Mais quand vous ne pourrez pas avoir ce bien de communier réellement à la sainte messe, communiez au moins de cœur et d’esprit, vous unissant par un ardent désir à cette chair vivifiante du Sauveur. » Selon saint Thomas d’Aquin, en effet, « on peut recevoir l’effet [c’est-à-dire la grâce] du sacrement, si on a le désir du sacrement, sans le recevoir en réalité… D’ailleurs il y a des fidèles qui mangent spirituellement ce sacrement avant même de l’accueillir sacramentellement. »

oceanL'archevêque de Dakar souhaitait pour ses prêtres une formation pastorale sur le combat spirituel et l'exorcisme. Comme nous avions fait connaissance chez un ami commun, prêtre sénégalais au service du diocèse de Meaux, j'ai été sollicité pour animer cette rencontre de deux jours pour une soixantaine de confrères (janvier 2020). J'ai beaucoup hésité à me lancer dans cette aventure, mais le vicaire général a beaucoup insisté ! L'ami Robert me disait de son côté : prends quelques jours de plus et nous visiterons mon pays.

Françoise

Homélie pour un dernier adieu
à notre sœur Françoise
Père Alain Bandelier,
25 octobre 2019
 

Biarritz conference

Une fois n'est pas coutume, je me suis laissé convaincre par les amis de la communauté Aïn Karem et j'ai participé à leur mission de la semaine mariale, encouragée par Mgr Aillet et préparant la fête patronale de l'Assomption.

ostensoirLe 31 décembre à l'église Saint Vincent de Combs-la-Ville une veillée de louange et d'adoration a rassemblé une cinquantaine de fidèles. Ensuite l'église s'est remplie de plus de 120 personnes pour la première messe de l'année, en l'honneur de Marie Mère de Dieu. Un temps d'amitié autour d'un buffet à la Maison Marthe Robin a conclu cette rencontre. Les avis sont unanimes : il faut recommencer l'an prochain !

> on peut écouter l'homélie

coeurdelhomme

Le jeudi 15 novembre, dans 150 salles, dans toute la France, a été projeté pour une séance unique ce film tout-à-fait étonnant. A la fois poétique et tragique, mêlant parabole et témoignages, il dit comment des prisons intérieures peuvent s'ouvrir.

ndLausJoie de retrouver quelques jours les frères et soeurs du Renouveau charismatique ! Belle session à Notre-Dame du Laus, du 18 au 22 juillet, organisée par Fraternité Pentecôte (que j'ai vu naître pour le rassemblement du Bourget... il y a 30 ans ! et que j'ai accompagnée pendant 10 ans). 

Parallèlement à un beau parcours animé par Mary Healy, théologienne américaine à la fois tonique et biblique, j'ai mieux compris la grâce de ce lieu étonnant et l'histoire de Benoîte Rencurel, qui a dialogué avec Marie pendant 54 ans, et encouragé les pèlerins à la conversion.